top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurElise A

Quête de sens au travail : comment (re)mettre du sens dans sa vie professionnelle ?

Dernière mise à jour : 5 févr.


Dans cet article, je voudrais revenir sur cette expression très utilisée, pour vraiment préciser à quoi elle fait référence dans la vie professionnelle. Mais aussi explorer l'utilité ou l'éventuelle nécessité de creuser cette question lors d'une période de transition professionnelle. Ou encore les premiers pas pour appliquer ce questionnement à sa situation.


Le sens, une quête universelle et profondément humaine


Déjà je voudrais commencer par dire que de tout temps l'homme a cherché du sens à ses actions et à sa vie. C'est un peu ce qui fait notre spécificité à nous les humains, nous avons une conscience et nous ne faisons pas que agir ou fonctionner. Nous avons besoin de comprendre, interpréter et structurer cette expérience que nous faisons de la vie ; et chercher du sens en fait partie. Nous avons besoin de choses qui nous donnent envie d'avancer, qui donnent de la valeur à nos vie, qui nous permette d'avoir le sentiment de participer à quelque chose de plus grand.


Par exemple, les Nations, les structures familiales et communautés, les religions ou les forces collectives (mouvements politiques, syndicaux, d'opinions) ont pu jouer ce rôle et continuent à être pourvoyeuses de sens. Mais certaines de ces structures de sens se sont progressivement affaiblies, que l'on pense que ce soit une bonne chose ou non. Et dans le même temps, le monde du travail s'est industrialisé puis développé pour prendre la forme que nous connaissons aujourd'hui. Le travail est devenu central et est donc un des éléments pourvoyeur de sens dans nos vies.


L'humain étant très souple et adaptable, il s'est ajusté à ces évolutions. Le souci c'est que la structuration du monde de l'emploi, qui a permis d'obtenir des choses formidables par ailleurs, a un peu perdu de vue que l'homme, au-delà d'être une force productive, est un humain et qu'il a besoin de sens. Sans le sentiment profond de savoir pourquoi il fait ce qu'il fait, ce que ça lui permet de vivre ou de faire, à quoi il participe, il peut alors se retrouver confronté à deux situations : il peut se couper de lui-même, débrancher les réflexions et continuer à travailler parce qu'il le faut, ou bien le mal-être peut prendre le dessus dans sa vie professionnelle. C'est dans ce deuxième cas que l'on retrouvera les cas de burn-out (épuisement), bore-out (dépression par l'ennui) ou de brown-out (sentiment d'absurdité ou d'inutilité de son travail, ou de dissonance entre ses valeurs et celles de son environnement de travail).


Avec la complexification du monde du travail, sa standardisation, ses mutations et les évolutions de nos modes de vie et des enjeux sociétaux, il n'est donc pas du tout étonnant que de plus en plus de personnes se retrouvent un jour en difficulté dans leur vie professionnelle ou dans un questionnement sur le sens et la place du travail dans leur vie. C'est ce que l'on rassemble sous cette expression de quête de sens.


Il ne s'agit donc pas d'une mode mais d'un besoin très humain et partagé de sens, et dont l'expression grandissante n'est que le reflet des mutations du travail et de nos modes de vie, de notre culture commune.


Qu'est-ce qu'englobe la notion de sens au travail ? Faut-il absolument se poser cette question ? Quelle est l'utilité ?


Que l'on se pose directement la question ou non, le sens de notre vie professionnel est toujours là niché quelque part. Comme je le disais plus haut, le sens au travail regroupe pourquoi nous faisons ce que nous faisons, ce que le travail nous permet d'obtenir en retour ou de financer, mais aussi à quoi nous participons par notre action, de quelle manière cela nous nourrit ou nous donne un sentiment d'accomplissement, de direction ou d'appartenance.


Parfois nous sommes pris dans de telles contraintes de vie que le sens que nous trouvons dans notre travail est de nous permettre de faire face à nos responsabilités. Ou bien encore dans certains cas nous sommes d'accord pour apporter les compétences et la main d'œuvre sur notre lieu de travail parce que notre vie et ce qui compte pour nous se trouve en dehors et qu'il nous permet de financer des activités extra-professionnelles, des petits plaisirs. Et c'est très bien. Dans ces deux cas, on retrouve du sens et un parti-pris ou un choix.


Donc non il n'est pas du tout obligatoire de se poser cette question, souvent nous trouvons du sens sans que ce soit quelque chose de réfléchi. Mais parfois, cette question vient à nous : à travers le mal-être au travail, à l'occasion d'un burn-out qui a mené à l'arrêt total et à la remise en question, au moment d'une envie d'évolution professionnelle pour savoir où s'orienter, ou bien parce que nous avons envie d'aligner notre vie professionnelle à notre vie personnelle ou à nos valeurs et convictions.


C'est par exemple le cas des personnes qui se reconvertissent dans l'entrepreneuriat social, l'associatif, l'économie à impact positif ou le développement durable. Ce peut être effectivement une belle voie pour donner du sens à son travail. Mais ce n'est pas du tout la seule. Dans mon cas par exemple, j'ai identifié que le sens provenait d'un ensemble de facteurs : autonomie, valeurs humanistes, stimulation intellectuelle et développement personnel, contribution sociétale, pédagogie etc. Et c'est comme ça que j'ai choisi les métiers de l'accompagnement et de la thérapie en tant qu'indépendante.


Ce que je veux dire c'est que le sens au travail n'est pas une affaire de métier ou de domaine professionnel uniquement et qu'il y a de multiples façons de trouver du sens au travail. A vrai dire il y a autant de façons qu'il y a de personnes. Et c'est pour ça que je ne peux pas vous donner de recette magique universelle, mais que je peux vous aider à trouver ce qui VOUS permettrait de trouver des clés de réponse à cette question.


Donner du sens à sa vie professionnelle : par où commencer ?


Vous l'aurez compris, vous êtes le point de départ de cette question. Il s'agit de réfléchir et de définir ce qui est important pour vous dans le domaine professionnel. Pour ça, il y a plein de méthodes. Dans mes accompagnements, j'utilise un certain nombre d'approches et d'outils que je sélectionne en fonction des personnes. J'aime notamment utiliser les questions exploratoires qui facilitent cet accès à soi.


Par exemple, vous pouvez prendre un moment pour vous, au calme pour créer les conditions favorables de ce contact avec vous-même, un carnet & un stylo, votre téléphone ou un ordinateur et répondre aux questions suivantes.


Vous trouverez peut-être ça étrange au début mais vous verrez, on s'habitue et on finit par prendre plaisir à ces rendez-vous avec soi, surtout quand on en voit les bénéfices. Vous pouvez aussi essayer de le prendre comme un jeu, partez à la rencontre de vous-même avec curiosité :)


- A quoi j'accorde de l'importance dans ma vie en général et au travail ?

- Qu'est-ce qui me motive quand je vais travailler ou de quoi j'ai besoin pour être motivé ?

- Quelle place est-ce que je veux donner au travail dans ma vie ?

- A quoi j'ai envie de contribuer ? Quel rôle j'ai envie d'occuper ?

- Quelles sont les personnes qui m'inspirent ou dont j'admire le travail, et pourquoi ?

- Dans l'idéal qu'est ce que mon travail me permet d'obtenir ou de financer ?


Evidemment ce n'est pas une liste exhaustive et il y en a plein d'autres. Vous pouvez rajouter vos propres questions !


Et si vous ressentez l'envie d'être guidé sur ce chemin, n'hésitez pas à me contacter, je serai honorée de vous appuyer dans cette étape formidable mais qui est parfois complexe et qui peut être difficile à franchir seul.e.


 

J'espère que cet article vous aura apporté des éléments de réponses. Et je continuerai de vous partager des ressources pour progressivement enrichir votre vie professionnelle et personnelle.


Vous pouvez également vous abonner à mes pages Instagram et Facebook où je partage aussi des ressources sur ces sujets.





84 vues0 commentaire

댓글


bottom of page